Mon bilan de législature (3) : informatique et cohésion sociale

Mon dicastère comporte aussi les dossiers consacrés aux affaires sociales ainsi qu’à l’informatique et Internet. C’est ce dont je vais vous parler pour ce troisième (et dernier) épisode de mon bilan de législature 2016-2021.

Informatique et internet :

  • Comme le conseil communal a accepté le projet de la municipalité, Bourg-en-Lavaux se dotera prochainement d’un nouveau site internet performant, moderne et fonctionnel, avec un maximum de services en ligne.
    • Pour mieux protéger nos données personnelles et renforcer notre souveraineté numérique, le nouveau site utilisera le moins possible les services des multinationales californiennes de la technologie, les fameuses « GAFAM » (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft, etc.).
  • Avoir un maximum de services en ligne, c’est bien. C’est même devenu indispensable. Mais il ne faut surtout pas oublier que tout le monde n’a pas d’accès à internet, pas d’accès performant ou pas les connaissances suffisantes pour être à l’aise dans ses démarches en ligne (c’est la « fracture numérique »). Mettre un maximum de services en lignes ne doit donc surtout pas entraîner une péjoration des services « en vrai » (analogiques). Numériser le service public ne doit pas servir de prétexte à baisser la qualité des prestations pour les citoyen-ne-s les moins bien connecté-e-s !
  • Même si ce n’est pas au titre de municipal en charge de l’informatique que je me suis intéressé à ce dossier, je combats la privatisation de l’identité électronique (passeport numérique) soumise au vote du peuple en même temps que les élections communales du 7 mars. Le projet de loi sur les services d’identification électronique menace l’autonomie communale en privant les communes d’une de leurs prérogatives en matière d’identification de leurs propres résidant-e-s… un service pour lequel elles devront payer des prestataires privés si la loi passe. En plus, les coûts seront certainement très important (or, la situation financière de Bourg-en-Lavaux est très préoccupante). Pour en savoir plus…

Affaires sociales :

  • Bourg-en-Lavaux est une commune plutôt âgée en comparaison avec d’autres. J’ai proposé qu’elle se dote d’une véritable politique en faveur des seniors. Une démarche « quartiers solidaires » a été étudiée. Un futur plan de mobilité piétonne devra tenir compte des personnes à mobilité réduite, notamment au niveau des seuils, des escaliers, des rambardes… et, parfois, du manque de bancs le long des chemins piétons. Autant de futurs défis qui me poussent à me représenter !
  • Une politique de la jeunesse plus ambitieuse ! Bourg-en-Lavaux a de nombreux jeunes parmi ses habitant-e-s. Ils méritent aussi l’attention des autorités, qui devraient notamment leur demander leur avis plus souvent ou en créer des infrastructures de loisirs (skate parc, fitness urbain). Là aussi, c’est un défi pour la prochaine législature (et encore une bonne raison de se représenter à la municipalité) !

Pour (re)lire les deux premiers épisodes mon bilan, consacrés à l’eau potable, aux travaux et à l’éclairage publics, c’est par ici (épisode 1) et par là (épisode 2).

Et pour les voir en vidéo (sur facebook), c’est ici (ep. 1), ici (ep. 2) et là (ep. 3).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.