Soutien socialiste au libre choix de l’école?

Quelle ne fut pas ma stupeur à la lecture du «matin dimanche» d’aujourd’hui: Chantal Galladé, conseillère nationale socialiste zurichoise, soutien le libre choix de l’école. Position (ultra)libérale s’il en est. Jusqu’ici, on trouvait des partisans de la libéralisation de l’éducation dans tous les partis (verts compris), sauf au PS. Les libéraux auraient-ils rompu la digue? Mais il faut se garder des conclusions hâtives, car:
• Cette prise de position de Mme Galladé n’est pas partagée par l’immense majorité des membres et élus socialistes. Par exemple, les élus socialistes vaudois ont récemment fait bloc contre une motion déposée par le parti libéral.
• Cette prise de position n’est pas socialiste. Plutôt que de prendre de pareilles positions, mme Galladé ferait mieux de réfléchir à adhérer à un autre parti.

Mme Galladé justifie sa position libérale par «pragmatisme». Elle prétend que l’école à deux vitesses serait déjà une réalité et qu’introduire le libre choix de l’école renforcerait l’égalité des chances. Ce raisonnement est à l’envers du bon sens. En effet, il n’y a pas d’école à deux vitesse; Juste des écoles privées, en général de moins bonne qualité que l’école publique, qui font des bénéfices parce que quelques parents, souvent par snobisme ou élitisme, sont d’accord de payer des écolages importants.
Il est totalement erroné de prétendre que le libre choix de l’école favorise l’égalité des chances, car il a exactement l’effet inverse.

Cette prise de position inconsidérée démontre que les socialistes zurichois n’ont décidément rien compris: Après s’être positionnés plus au centre qu’à gauche, ils ont subit coup sur coup deux retentissantes défaites électorales (aux élections cantonales, puis fédérales). S’ils persistent sur cette voie libérale, nul doute qu’ils en subiront d’autres.

Le débat était ce soir au menu de forum sur RSR la première.

14 réflexions au sujet de « Soutien socialiste au libre choix de l’école? »

  1. Ping : www.romanding.ch

  2. Chantal Galladé est au socialisme ce que la cuisine de Rochat est au McDo, une sorte de sous-produit ayant atteint ses limites de consommation, malgré son jeune âge.

  3. Jolie comparaison, Kalvin (mais faudrait pas dire l’inverse???)! J’espère qu’après cette sortie, la camarade Chantal se calmera un peu. Et dire qu’on est même pas en période électorale!

  4. C’est pas déjà votre zürichoise qui voulait abaisser l’âge limite pour la prison ferme chez les mineurs ? Maintenant elle veut pouvoir séparer les riches des pauvres ?

    Juste une remarque en marge et totalement naïve. A quoi ça sert leur « libre choix » si seules sont concernées les écoles privées « qui accueilleront tous les élèves sans restriction ni écolage supplémentaire » ? Deux hypothèses : soit l’école publique ne peut plus remplir son rôle (et il faut donc lui donner plus de moyens), soit ce sont les premiers signes de l’ouverture qu’avait un jour naïvement signé nos Conseillers fédéraux à l’OMC…

    Vous voulez pas profiter du climat politique actuel pour vous aussi ouvrir un procédure d’exclusion contre madame Galladé ? C’est la mode…

  5. Hélas oui, c’est bien elle. C’est d’autant plus affligeant que, d’habitude, sur les questions de formation, elle n’a pas de mauvaises idées….

  6. « Cette prise de position n’est pas socialiste… »

    Et alors? Heureusement qu’il y a encore des gens dans votre parti qui ose s’eloigner de la doctrine collectiviste (qui soit dit en passant a deja cree pas mal de tort dans nos contrees).

    « Elle ferait mieux d’adherer a un autre parti… »

    Tiens, j’ai deja entendu cela du cote de l’UDC. Les extremes se rejoignent…

    Au fait, M. Le syndicaliste, est-ce que ce n’est pas vous qui n’est pas en phase avec la societe actuelle? Votre ideologie n’interesse quelques 19 pourcents de Suisses (et depuis que votre president comministe Levrata repris le PS), votre parti ne fait que perdre les elections. Continuez, M. Schwaab, avec vous et Levrat, votre parti va bientot faire aussi bien que le POP!

  7. Cher Philippe, commen expliquez-vous alors que ce sont les parti cantonaux du PS qui se rappochent le plus du social-libéralisme comme Ch. Galladé qui se sont le plus plantés aux élections (Zürich, Berne…)? Ceux qui sont le plus dans la ligne Levrat, p. ex les fribourgeois et les vaudois, ont progressé en voix aux fédérales…

  8. Et que dites-vous de St-Gall, Glaris, etc? Et franchement, le canton de Vaud ne va pas mieux parce que le PS a gagne quelques malheureux pourcents…

  9. Juste une précision pour vous faciliter la reflexion, M. Schwaab: En Belgique, il existent 4 systèmes scolaires. Lequel souhaitiez-vous indiquer comme mauvais exemple du libre choix de l’école?

  10. Chère Susanne,
    Le libre choix de l’école est valable dans toute la Belgique (§24 de la constitution coordonnée belge). Les études sur les effets du libre choix considèrent toujours la Belgique dans son ensemble. Je ne connais pas les différences entre les différents système belge, mais je suis persuadé que le libre choix déploie ses effets néfastes dans tous les cas.

  11. Bravo Mme Galladé d’avoir le courage de soutenir une initative social qui exige l’églité des changes: le libre choix de l’ecole pour tous et pas seulement pour les riches…..
    Ou est-ce que se trouve les autres socialistes socials?

  12. Chère Marianne, la position de Mme Galladé n’est pas sociale. L’égalité des chances, c’est le rôle de l’école publique, qui est meilleure que l’école privée, ne serait-ce que parce que ses enseignant-e-s ont les titres pour enseigner, ce qui n’est souvent pas le cas dans le privé. En outre, subventionner les bénéfices du privé avec de l’argent public, alors que l’école publique manque de moyens, ce n’est pas social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *