Patrons alarmistes…

Lorsqu’en février dernier, l’USS annonçait son pronostic de 30’000 jeunes chômeurs inscrits d’ici à 2010, beaucoup ont crié à l’alarmisme de mauvais aloi, à l’exagération, à la recherche d’attention médiatique, à la manipulation des chiffres. Quelques mois plus tard, c’est au tour de l’union patronale suisse d’y aller de son pronostic dans l’édition de ce mois de son journal « L’employeur suisse« . Selon la faîtière patronale nationale, il pourrait y avoir en 2010 jusqu’à… 43’000 jeunes chômeurs inscrits. Soit 13’000 de plus que le pronostic avancé par l’USS (pronostic basé sur les prévisions – inférieures aux prévisions actuelles – de février 2009 au sujet du taux général de chômage pour 2010). Bref, des chiffres dignes d’une organisation révolutionnaire dont l’unique objectif est de mettre le feu aux poudres.

Alors, alarmisme ou réalisme? Et si on cessait de tergiverser?

9 réflexions au sujet de « Patrons alarmistes… »

  1. Oui, monsieur Schwaab, cessons de tergiverser. Les patrons le font. En se levent tous les matins, ils ont le souci de remplir leur carnet de commandes, de préserver les emplois et la formation des apprentis. Et vous, au saut du lit, que faites-vous? Combien d’emplois avez-vous déjà crées? Avez-vous le souci du paiement des salaires? Non, vous critiquez. Mais je ne connais pas encore l’entreprise Schwaab SA, responsable de plusieurs collaborateurs… Dommage!

  2. Je n’y répondrai pas. Contrairement à ce que vous semblez prétendre, en démocratie, la légitimité vient de l’élection. N’autoriser, comme cela semble être votre avis, que les patrons ou les propriétaires terriens à s’exprimer fleure bon l’oligarchie ou le suffrage censitaire, par bonheur disparus depuis belle lurette de nos contrées.

  3. Monsieur Schwaab,

    Je n’ai jamais prétendu QUE SEULS les patrons avaient le droit de s’exprimer. Je trouve simplement très facile votre position de politicien-syndicaliste, générateur et responsables d’aucun emplois.

    Chacun a le droit de s’exprimer, bien évidemment. Les plus crédibles sont néanmoins ceux qui non seulement s’expriment, mais ceux qui portent les responsabilités. Ce qui n’est pas votre cas…

  4. Si je comprends bien, vous pensez que les élus ne portent aucune responsabilité… Votre manque de confiance envers la démocratie ne vous honore pas! Si vous souhaitez expérimenter un autre système, je vous recommande la Corée du Nord. Et si à l’absence totale de démocratie, vous préférez un simluacre de démocratie au mains de quelques entrepreneurs (qui sont selon vous à n’en pas douter très crédibles, vu qu’ils créent des emplois!), la Russie devrait vous convenir!

  5. M. Schwaab,

    Sans rentrer dans la polémique, sachez que les Etats que vous citez sont plus proches de votre parti que de mon idéologie…

    Cela étant, vous avez la légitimité de vous exprimez en tant qu’élu sur les questions relevant de l’Etat (bien qu’I’ll soit très facile de prendre des déxisions lorsque c’est avec l’argent des autres…). En tant que syndicaliste, au sujet des conditions des employés pour lesquels vous avez été mandaté. Je constate que vous tirez constamment à boulet rouge (vif) sur tous les patrons, les entreprises, etc. Jusqu’à nouvel avis, vous n’êtes pas représentant de TOUS les employés, de TOUTES les entreprises. Donc il y a abus de votre part, et comme tous les abus, il faut les dénoncer.

    Cessez de constamment critiquer les personnes qui prennent des responsabilités et se battent pour notre économie et nos emplois. Et si vous n’etes pas satisfait, au lieu de passer votre temps sur votre blog, faites mieux!

  6. « sachez que les Etats que vous citez sont plus proches de votre parti » Je ne peux pas laisser ce commentaire déplacé sans réaction. Peut-être faites-vous l’amalgame stupide entre parti socialiste et le « socialisme du Juché » en vigueur en Corée du Nord ou avec l »Union des république socialistes soviétiques », ancêtre de la Russie. Peut-être en faites-vous un autre. Dans tous les cas, c’est aussi erroné que lamentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *