Vilains petits tricheurs

Si l’UDC part en guerre contre les «abus» et les «tricheurs» (enfin, pas tous, si vous fraudez le fisc, pas de soucis, elle ne viendra pas vous embêter), c’est qu’elle en connaît un rayon en la matière. En effet, deux élus de ce parti, dignes successeurs de Jean Fattebert qui employait des travailleurs étrangers au noir, viennent de se faire prendre la main dans le sac.
Jürg Leuthold était député au grand conseil zurichois. Il touchait indûment une rente AI depuis plusieurs années, car on le croyait invalide à 100%, vu qu’il ne pouvait -prétendait-il- pas s’asseoir (ce qui ne devait pas être très pratique pour siéger). Débusqué, condamné.
This Jenny, conseiller aux Etats glaronnais, lui, se spécialise dans la sous-enchère salariale. Entrepreneur dans le bâtiment, il ne respectait pas les salaires minimaux (mais il faut lui reconnaître une certaine cohérence: il milite pour la dénonciation de la convention collective et donc l’abolition des minima salariaux). Il doit donc rembourser 250’000 aux employés qu’il a grugé. Et se prend lui aussi une jolie amende.
Il ne manquerait plus que la mascotte du parti de M. Blocher, le bouc Zottel, touche abusivement des subventions européennes…

Chronique de politique chronique parue dans le Tromblon.

3 réflexions au sujet de « Vilains petits tricheurs »

  1. Seriez-vous d’accord de soutenir que les candidats à un mandat législatif doivent produire non pas seulement un extrait du casier judiciaire mais également un rapport des services de police (qui atteste celui-ci de l’ensemble des procédures auxquelles ils/elles ont participé) ??

  2. Bonjour tiouk, ravi de vous relire par ici!
    Le casier judiciaire, pourquoi pas. Tout ce qui peut améliorer la transparence devrait être fait. Ce qui signifie aussi une transparence sur le financement des campagnes et les participations dans des groupes d’intérêts. On pourrait y ajouter aussi si le candidat ou la candidat s’est fait pincer en train de faire de la soustraction fiscale (qui n’est malheureusement pas un délit), de la sous-enchère salariale, du travail au noir (notamment comme employeur)…
    Un rapport des services de police me semble en revanche contraire à la présomption d’innocence…Participer à une procédure ne signifie en effet pas culpabilité.

  3. Ping : Violente offensive de la droite contre le partenariat social | Jean Christophe Schwaab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *