Carnet de campagne V: le Cerbère de la Coop

Après être redescendus de notre stand de Savigny, nous en tenons un autre au marché de Lutry. Vu que nous sommes assez nombreux, un petit groupe part vers la nouvelle Coop «Les Moulins», afin d’y distribuer aussi quelques roses et tracts. Mais, sitôt arrivés, un securitas nous jette méchamment à la porte. D’une totale impolitesse, il n’essaie même pas le «s’il vous plaît, partez, messieurs, dames», mais passe tout de suite au «tirez-vous, j’ai des ordres, pas de propagande ici!». Et, sûr de son fait, il ajoute «Vous êtes tous des pourris et avez déjà fait déjà assez de dégâts comme ça…». Et le gaillard de menacer d’«appeler la gendarmerie» si nous n’obtempérons pas (comme si elle n’avait pas de problèmes plus importants à régler que de pourchasser des militants participant à une campagne démocratique…).
Sans doute ce bougre ignore-t-il que nous avons déjà acheté plusieurs centaines de roses dans cette même Coop, que la Coop a été fondée par des socialistes, que des socialiste l’ont dirigée (dont Otto Stich l’ancien Conseiller fédéral) et que la Coop, bonne partenaire sociale, est toujours proche des syndicats et du PS.

2 réflexions au sujet de « Carnet de campagne V: le Cerbère de la Coop »

  1. Hello Jean-Christophe,

    Il est securitas, il travaille pour les « Moulins » non pour la Coop… Dans le centre commercial, il n’y a pas que Coop…

    Mais c’est vrai que c’est bien dommage qu’on ne puisse par avoir un stand là bas, car c’est un endroit de passage des citoyens de Lavaux…

    Bon dernier mois de campagne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *