Comment voter? Compact!

Les bulletins de votes sont arrivés par courrier. C’est donc le moment parfait pour émettre une recommandation de vote.
Pour l’élection au grand conseil, je vous recommande de voter la liste socialiste (no5) en bloc. Elle est en effet parfaitement équilibrée. Ses 6 femmes et 6 hommes représentent toutes les régions de notre district (de Pully à Maracon et de Montpreveyers à Chexbres, en passant par Servion, Lutry, Riex et Forel), toutes les générations (de 27 à 66 ans) et ont des professions, des engagements politiques (députées, syndique, conseillers communaux) ou associatifs (défense des locataires, des droits humains, des familles, de l’environnement, syndicats, sociétés locales) qui couvrent une large palette d’intérêts.
Et si vous ne votez pas compact, n’oubliez pas que votre liste ne doit pas compter plus que 12 noms (pour les 12 sièges de Lavaux-Oron). Car s’il y a plus que 12 noms sur la liste, les scrutateurs et scrutatrices doivent biffer les surnuméraires en commançant par le bas, et je me ferai donc automatiquement biffer (le tirage au sort m’a mis en dernière place sur la liste), même si l’électeur en question ne voulait pas me priver de ses suffrages. C’est idiot, mais c’est comme ça.

Pour en savoir plus sur notre liste, voir le site du PS-Lavaux-Oron.

Carnet de campagne V: le Cerbère de la Coop

Après être redescendus de notre stand de Savigny, nous en tenons un autre au marché de Lutry. Vu que nous sommes assez nombreux, un petit groupe part vers la nouvelle Coop «Les Moulins», afin d’y distribuer aussi quelques roses et tracts. Mais, sitôt arrivés, un securitas nous jette méchamment à la porte. D’une totale impolitesse, il n’essaie même pas le «s’il vous plaît, partez, messieurs, dames», mais passe tout de suite au «tirez-vous, j’ai des ordres, pas de propagande ici!». Et, sûr de son fait, il ajoute «Vous êtes tous des pourris et avez déjà fait déjà assez de dégâts comme ça…». Et le gaillard de menacer d’«appeler la gendarmerie» si nous n’obtempérons pas (comme si elle n’avait pas de problèmes plus importants à régler que de pourchasser des militants participant à une campagne démocratique…).
Sans doute ce bougre ignore-t-il que nous avons déjà acheté plusieurs centaines de roses dans cette même Coop, que la Coop a été fondée par des socialistes, que des socialiste l’ont dirigée (dont Otto Stich l’ancien Conseiller fédéral) et que la Coop, bonne partenaire sociale, est toujours proche des syndicats et du PS.

Smartement vôtre… (carnet de campagne III)

C’est désormais un rituel électoral incontournable. Quel que soit le siège en jeu, les candidates et candidats doivent remplir un questionnaire «smartvote» pour «voter intelligent». Une fois le questionnaire rempli, un logiciel probablement aussi intelligent que le vote qu’il souhaite susciter, se chargera de définir et de décortiquer leur profil électoral, appelé «smartspider» (non, ce n’est pas un super-héro de marvel comics). Les électrices et électeurs peuvent faire de même et ainsi découvrir quel(s) candidat(s) a (ont) répondu la même chose. Quant à savoir s’ils peuvent voter pour ces candidats, mystère. Le questionnaire est en effet tellement restreint, mal foutu et arbitraire, qu’il est illusoire de penser voter intelligent à l’aide de ce logiciel pourtant culte.

Continuer la lecture

Carnet de campagne II – De l’affichage

J’ai consacré la fin de mon dimanche après-midi à l’affichage (aux alentours de Riex, Cully, Grandvaux, Aran et Villette), histoire de faire un peu de pub pour la soirée de présentation des candidates et candidats du PS Lavaux-Oron. Et je fus agréablement surpris de voir que la plupart des affiches posées par un de nos militants la semaine passée sont toujours là. D’habitude, elles sont malheureusement assez vite arrachées. Or, cette fois, ça n’a (presque) pas été le cas. Peut-être est-ce là la preuve que les socialistes gagnent en influence dans ce fief radical-libéral qu’est Lavaux. Mais aussi que le débat politique gagne en qualité et que l’arrachage d’affiches «rouges» a moins cours qu’il y a quelques années.

Le site du PS Lavaux-Oron

Carnet de campagne I: Pully, fief radical?

2 février, premier stand de campagne sur un marché, à Pully.

Il fait plutôt froid, mais les roses ne gèlent pas, elles. Au pilier public en face du Prieuré puilléran (et vérification faites, aussi à celui de la gare de Pully-nord), quelle n’est pas notre stupeur de voir qu’une liste électorale officielle a été affichée. C’est celle du parti radical. Des autres listes, pas la moindre trace. Elles ont pourtant toutes été déposées il y a deux semaines et validées par le canton. Aussi sec, un de nos militants va se plaindre au greffe municipal. Vérification faite, un employé communal «s’est trompé» et les listes des autres partis «seront affichées sans délai». Le coupable a certainement dû penser que le «Grand Vieux Parti» est encore «grand».

PS: Ce billet me permet d’inaugurer mon «carnet de campagne», dans lequel je publierai régulièrement quelques anecdotes que j’espère intéressantes.

Cuisiner pour lutter contre l’obésité

Que faire pour éviter que les enfants ne deviennent obèses? Alors qu’en Suisse, 10% d’entre eux sont aujourd’hui classés dans cette catégorie, le socialiste Jean Christophe Schwaab (27 ans) aimerait contraindre les jeunes vaudois à suivre des cours de cuisine.

(Le matin dimanche, 17.12.2006)

Continuer la lecture

Objectif : élections 2007 !

2007 sera une année électorale. Lors des premières d’entre elles, les élections cantonales vaudoises, je viserai un siège au Grand Conseil, sur la liste socialiste de l’arrondissement de Lavaux – Oron. Après 7 ans de conseil communal à Riex et 4 ans et demi comme vient-ensuite sur la liste socialiste, je suis prêt. Je pars cependant comme outsider : Dans notre arrondissement, le PS ne peut guère espérer plus 3 élu-e-s et trois député-e-s sortant-e-s seront sur la liste. La « prime au sortant » est toujours forte, le tirage au sort m’a alloué la dernière place sur la liste, mais je pars dans tous les cas pour gagner.

Candidat, pourquoi ? Pour être à tout prix candidat à quelque chose ? Certainement pas. En 2007, le canton révisera par exemple sa loi sur la formation professionnelle. Ce sujet est un de mes points forts et je m’engage à faire en sorte que les intérêt des jeunes en formation et des jeunes salarié-e-s soient intégrés dans la nouvelle loi. Spécialiste de l’emploi des jeunes, de l’apprentissage et de la politique de la formation, (c’est un des aspects de mon travail syndical) j’ai de sérieux atouts à faire valoir. Je reviendrai plus en détail sur ce sujet.

Sur ce blog, vous retrouverez régulièrement mes commentaires d’actualité, mes articles parus dans divers journaux, dont les hebdomadaire « Domaine Public » et « Le Régional », certains articles et émissions à mon sujet et, bien entendu, vos commentaires.

Mais aussi, lorsque la campagne aura vraiment démarré, un carnet de campagne.

Et les élections suivantes ? D’ici l’automne 2007, j’ai encore bien le temps d’y penser…

Jean Christophe Schwaab