AVSplus : un renforcement de nos retraites raisonnable et nécessaire!

La situation financière de nombreux retraités et futurs retraités se dégrade. Ceux qui ont un deuxième pilier doivent subir hausses des cotisations, baisses des rentes et incertitudes croissantes. Il y a aussi de nombreux retraités qui n’ont pas de deuxième pilier, ou qui ne disposent que d’un tout petit avoir de prévoyance : petits artisans et paysans, travailleurs précaires, à temps partiel ou qui ont consacré du temps à l’éducation de leurs enfants (souvent les femmes). Ceux-ci ne peuvent compter que sur des rentes AVS dont l’indexation n’a pas suivi l’évolution des salaires et des prix, sans parler des primes d’assurance-maladie. Beaucoup doivent alors demander les prestations complémentaires (PC), une sorte d’aide sociale, malgré une vie entière de travail. Ces situations sont indignes d’un pays riche comme la Suisse et force est de constater que le 1er et le 2ème piliers ne remplissent plus leur mandat constitutionnel de garantir un niveau de vie décent à la retraite.

L’initiative « AVS+ » propose une solution concrète, simple et raisonnable : augmenter toutes les rentes AVS de 10%. Concrètement, cela correspond à une hausse d’environ 200.—Fr. par mois pour les personnes seules et de 350.—Fr. pour la plupart des couples. Pour tous les retraités, ce sera un bol d’air et une amélioration concrète du pouvoir d’achat. Ce sera une meilleure reconnaissance d’une vie entière de travail. Et c’est sera une occasion de ne pas avoir à demander les PC, donc de dépendre de la collectivité en épuisant d’abord son épargne personnelle et en mettant sa situation financière à nu pour justifier sa demande.

Outre les retraités et futurs retraités, l’économie profitera de cette hausse du pouvoir d’achat. Quant aux collectivités publiques, elles bénéficieront de la baisse des dépenses sociales et des frais administratifs liés aux PC.

Mais comment financer cette hausse des retraites ? S’il fallait prélever l’ensemble du financement sur les salaires, il ne faudrait augmenter les cotisations que… de 0,4% ! Or, ces dernières n’ont pas bougé depuis plus de 40 ans et elles ont en plus l’avantage de redistribuer les richesses, car les cotisations sont prélevés sur la totalité des revenus, mais les rentes sont plafonnées : un millionnaire paie donc beaucoup de cotisations sans que le niveau de sa rente n’augmente. Mais une légère hausse des cotisations salariales n’est pas la seule piste. Le financement peut passer par exemple par l’affectation de la totalité de l’impôt sur le tabac à l’AVS, sans oublier la réaffectation des montants économisés par les collectivités publiques s’il faut verser moins de PC.

Avant de voter, il faut enfin examiner l’alternative à « AVS+ » : la majorité PLR-UDC du Conseil national veut baisser massivement toutes les rentes du deuxième pilier, couper dans les rentes AVS pour veuves et orphelins, augmenter l’âge de la retraite à 67 ans et biffer l’augmentation de 70.—Fr. pour les nouvelles rentes décidée par le Conseil des Etats. Un OUI franc et massif à AVS+ ne permettra donc pas seulement de donner un coup de pouce à tous les retraités et futurs retraités ; il stoppera ce véritable massacre des rentes que la droite impose au forceps ! Je vous recommande donc de voter OUI à l’initiative « AVS+ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *