La bise vs. les affiches électorales (carnet de campagne, épisode 7)

Il y a quelques années, le pire fléau des affiches électorales PS en Lavaux était l’arrachage (cf. mon carnet de campagne 2007). Dans d’autres régions du canton, c’est d’ailleurs toujours le cas et certains de nos adversaires politiques préfèrent arracher les affiches plutôt que de débattre (mes camarades du Gros-de-Vaud en savent quelque chose…).

Heureusement, dans ma région, ça a bien changé, et cela montre que le PS fait désormais lui aussi partie du paysage. Mais cela ne veut pas dire que les affiches patiemment posées (ou plutôt serrées au kabelbinder…) tiennent le coup. Il y a en effet beaucoup plus efficace qu’une horde d’arracheurs acharnés : la bise, qui, quand elle sème pas les affiches purement et simplement à tous vents, prend un malin plaisir à les tourner de telle manière qu’on ne peut plus les déchiffrer sans torticoli. Consolation, ce traitement n’est pas réservé aux affiches socialistes ; tous les partis y passent.

...après!

… et après!

IMG_4472

Avant la bise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *