Les retraité-e-s (et futurs retrait-e-s) méritent mieux!

Cela fait près de 40 ans qu’il n’y a pas eu d’augmentation réelle des rentes AVS. La situation de nombreux retraités s’en ressent. Pour ceux qui ont un modeste 2ème pilier, la prévoyance-vieillesse ne suffit plus à garantir le maintien du niveau de vie antérieur. Et pour tous ceux (et surtout celles) qui n’ont qu’une rente AVS, même l’objectif constitutionnel de la couverture des besoins vitaux n’est pas garanti.

Il faut dire que les dernières années ont été dominées par la peur: peur de la pyramide des âges, peur des déficits, peur de l’effondrement du système de répartition. Malgré cette peur, nous avons pu contrer toutes les attaques de la droite contre les retraites. Nous n’avons eu aucun mal à montrer à la population que les pronostics catastrophistes des Couchepin, Burkhalter & co étaient farfelus et que les propositions d’augmenter l’âge de la retraite ou de baisser les rentes avaient surtout pour objectif de pousser un maximum de travailleurs dans les bras des assureurs-vie. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas abdiqué et pressent toujours les parlementaires à leur botte à tailler tous azimuts tant dans le 1er que dans le 2ème pilier.

Mais l’AVS reste solide. Malgré le doublement du nombre de rentiers, sa part dans le PIB est restée stable. Malgré la démographie prétendument défavorable, l’AVS continue à faire des bénéfices, même sans tenir compte des placements de capitaux. Et, en près de 40 ans, elle n’a eu besoin que d’une légère augmentation de TVA.

Il est donc temps de renforcer l’AVS en soutenant l’initiative «AVS plus». Parce que nos retraités le méritent. Parce que les futurs retraités le mériteront aussi. Parce que l’AVS est un formidable outil de redistribution des richesses (les rentes sont plafonnées, pas les cotisations). Et parce que, face à la droite et à ses propositions de hausse de l’âge de la retraite et de baisse automatique des rentes par le biais d’un pervers et antidémocratique «frein à l’endettement» la meilleure défense reste toujours l’attaque.

(Editorial de «points forts», journal du PSV, mars 2013)

8 réflexions au sujet de « Les retraité-e-s (et futurs retrait-e-s) méritent mieux! »

  1. « par le biais d’un pervers et antidémocratique «frein à l’endettement» »

    Là, il fallait oser la sortir celle-là. Apparemment vous n’avez pas encore pris la mesure de ce qui est en train de se passer dans le monde, notamment en Europe…

  2. Personellement, je n’ai rien contre une augmentation de la rente AVS. Mais ce qui est choquant lorsque l’on vous lit (c’est également le cas de tous vos camarades socialistes), c’est qu’il n’y a pas un mot sur le financement de cette mesure.

    Franchement, être politicien de gauche est facile: proposer une augmentation des rentes sans mentionner comment on le fait…

    Attitude irresponsable en ces temps de crise.

    • Si j’avais un quelconque espoir que vous intéressiez sérieusement ce que j’écris, je vous répondrais: initiative pour imposer les grosses succession, ou 0,55% d’augmentation des cotisations salariales (inchangées depuis 40 ans), ou encore affectation de la totalité des revenus de l’impôt sur le tabac à l’AVS.

      • Bonne vieille recette socialiste: prendre dans la poche des autres au lieu de créer de la richesse. Que la politique est facile pour vous, vous laissez les autres bosser et vous venez taxer ensuite. Trop facile M. Schwaab.

        J’aurais préféré que vous m’expliquiez comment vous allez créer des emplois, réduire le chômage (sans création de postes de fonctionnaires et réduction de temps de travail, qui ne sont que des chimères), etc.

        • Mon bon Monsieur, je n’ai pas l’intention de vous expliquez quoi que ce soit (ni de répondre à vos risibles sommations, d’ailleurs), étant donné que vous ne semblez pas accorder le moindre soupçon d’attention aux réponses que je fais. C’est d’ailleurs à se demander ce qui vous pousse à perdre autant de temps à vous répandre en pareilles invectives (que le présent commentaire a d’ailleurs pour objectif d’attiser, allez, déchaînez-vous!).

          • Monsieur,

            Je ne perds nullement mon temps. Vous êtes un des 200 Conseillers nationaux de ce pays et à ce titre vous portez une certaine responsabilité. Je m’offusque donc de voir autant de propositions simplistes pour ne pas dire simple. Personellement, et vous l’aurez remarqué, je préfère nettement ceux qui créent, prennent des risques, à ceux qui veulent uniquement partager le gâteau que d’autres ont crée. Les citoyens de ce pays ont le droit de ne pas se faire enfumer par vos propositions qui, si elles sont appliquées, causeront d’énormes pertes à notre économie et donc à notre qualité de vie actuelle.

            Je vous suis d’ailleurs reconnaissant de publier mes avis, même si vous semblez ne pas trop les prendre au sérieux. Mais la crise actuelle permet (heureusement) à de nombreuses personnes d’ouvrir les yeux sur les méfaits d’un Etat opulent, de charges sociales écrasantes, de bureaucratie inefficace, de donneurs de leçons corrompus (ex. le ministre socialiste Cahuzac, etc.), etc.

            Vous souhaitez établir un régime socialiste en Suisse, alors que l’on se rend compte partout en Europe que vos recettes créent la pauvreté et le chômage. Il y a donc de quoi perdre son temps sur votre blog…

Répondre à jcs Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *