Interpellation au conseil communal sur la taxe-poubelle et le tri des déchets

La mise en place de la taxe-poubelle soulève à juste titre questions et inquiétudes au sein de la population de notre commune. Plusieurs citoyens se sont ainsi inquiétés des possibilités de tri des déchets en dehors de la déchetterie. Le problème des personnes âgées ou à mobilité réduite a notamment été soulevé: pour ces personnes qui ne peuvent se rendre facilement à la déchetterie, il est indispensable de bénéficier de points de collecte et de tri des déchets proches de chez eux et contenant la possibilité de trier les déchets courants : papier, carton, aluminium, fer blanc, capsules de café, déchets verts, verre, PET, piles. La commune a mis en place des «éco-points», ce qu’il faut saluer, mais ces points de tri ne permettent malheureusement pas de récupérer tous ces déchets pourtant faciles à trier, en particulier le papier et le carton. En outre, certains de ces éco-points ne sont pas encore complets, car il n’est pas possible d’y déposer tous les types déchets annoncés dans le tous-ménages. Il en résulte de nombreux trajets (en voiture, donc polluants) à la déchetterie, qui pourraient être évités. Et, pour les personnes à mobilité réduite, ces trajets à la déchetterie sont difficiles, voire impossibles, ce qui complique passablement le tri (et renchérit la taxe-poubelle).

Avec un nombre suffisant de points de tri permettant de trier les déchets les plus courants, le nombre de trajets à la déchetterie pourrait être grandement diminué, pour la satisfaction et le confort de tous.

Lors du conseil communal du 11 février 2013, j’ai donc posé à la municipalité les questions suivantes: (les réponse de la municipalité en gras, mon commentaire en italique)

  1. La municipalité compte-t-elle mettre en place de points de collecte des déchets permettant de trier au moins : papier, carton, aluminium, fer blanc, capsules de café, déchets verts, verre, PET et piles dans tous les villages, hameaux et quartiers de la commune? Oui. Au moins, c’est dit.
  2. Si oui, dans quel délai? Si non, pourquoi? Une société spécialisée (eco-waste) a été mandatée pour étudier un nouveau système de tri des déchets mieux adapté à notre commune. Elle devrait avoir fini son étude en mars et le préavis devrait venir devant le conseil peut-être en juin, plus probablement cet automne. Il aurait peut-être fallu faire ces études avant d’introduire la taxe-poubelle. D’autres communes (p. ex. Oron) attendent d’avoir tous les éléments au lieu de se précipiter…
  3. La municipalité peut-elle garantir que les points de collecte («éco-points») existants contiennent toutes les possibilités de tri annoncées à la population? Ça va venir. On attend la livraison de petits containers (en rupture de stock chez les fournisseurs). Il aurait fallu y penser avant l’introduction de la taxe.
  4. Les horaires d’ouverture de la déchetterie sont-ils suffisants ? Si non, que compte faire la municipalité? Il va falloir améliorer, notamment en soirée. Mais l’entrée en fonction de tous les éco-points devrait régler le problème en partie. Même remarque.
  5. L’accès en voiture à la déchetterie est-il satisfaisant? Si non, que compte faire la municipalité? Il va falloir améliorer tout ça aussi, peut-être avec un sens unique sur le chemin du Champaflon. Là encore, la municipalité aurait pu (dû?) se douter que la taxe au sac allait intensifier la circulation aux abords de la déchetterie…
  6. Que compte-faire la municipalité pour aider les personnes à mobilité réduite à accéder aux points de collecte des déchets ? Les éco-points devraient remédier à ce problème. En attendant, ces personnes n’ont qu’à payer la taxe plein pot, vu qu’actuellement, la commune ne leur donne pas la possibilité de trier correctement…

 

Il faut noter que, à la question d’un autre membre du conseil concernant le tri du plastique, la municipalité a expliqué que, si on trie trop de types de déchets, il y aura moins de revenus de taxe-poubelle, mais plus de frais de tri… ce qui pourrait entraîner une hausse de la taxe-poubelle! Donc, si les citoyens trient pour préserer l’environnement et éviter d’être taxés, ils pourraient finir par être taxés plus cher. Bref, une preuve supplémentaire de la stupidité de cette taxe-poubelle…

Une réflexion au sujet de « Interpellation au conseil communal sur la taxe-poubelle et le tri des déchets »

  1. Votre paragraphe de conclusion est une éclatante démonstration de la « stupidité », comme vous le dites si bien, de la taxe poubelle, une géniale imbécillité qui punit (!) le tri efficace des déchets, puisque celui-ci entraînera une baisse de la quantité des déchets dans les sacs taxés et corrélativement du produit de la taxe au sac, et donc conduira forcément et logiquement à une augmentation de la taxe forfaitaire annuelle communale pour les frais de tri pour les zélés administrés !! Bref difficile de faire pire pour une mesure antisociale, antidémocratique (les citoyens vaudois avaient largement refusé le principe la taxe poubelle en votation populaire en 2002 !), qui relève de la punition collective et dont l’efficacité en termes de coûts est plus que douteuse. Merci pour tout les écolos…

Répondre à Astérix Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *