Changement d’emploi: présidence romande de l’ASEB

J’ai le plaisir de communiquer que je change d’emploi. Ce soir, l’assemblée générale de la section Romandie de l’Association suisse des employés de banque (ASEB; membre de l’USS), m’a désigné à sa présidence. Je quitterai mon poste de secrétaire central de l’USS pour la fin du mois de juin.

J’ai déjà commencé à défendre les intérêt des salariés des banques en interpellant le Conseil fédéral sur le transfert de données personnelles de collaborateurs des 11 banques visées par des plaintes aux USA. Le gouvernement a en effet autorisé ces banques à transmettre les noms de leurs collaborateurs aux autorités étatsuniennes, ce qui met les personnes concernées (qui n’en ont en général pas été averties) dans des situations personnelles et professionnelles (plaintes pénales, perte d’emploi) très difficiles. Les salariés des banques ne doivent pas être sacrifiés sur l’autel de la résolution du conflit entre banques suisses et autorités fiscales.

5 réflexions au sujet de « Changement d’emploi: présidence romande de l’ASEB »

  1. Unia vient de féliciter 3 tagueurs on leur décernant le prix du courage civique (pour avoir tagué des affiches). Soutenez-vous cette démarche?

  2. Mais pas du tout, mon cher Philippe! Je ne vois tout simplement pour quoi j’aurais à perdre du temps à réfléchir pour trouver une réponse à une question hors-sujet, qui concerne une organisation pour laquelle je ne travaille plus depuis plusieurs années, au sein de laquelle je n’exerce aucune fonction et dont je n’ai pas à commenter l’action. Au demeurant, vous savez parfaitement que ma réponse ne vous intéresse absolument pas.

    Bien cordialement

  3. Au contraire, elle m’intéresse fortement. Par ailleurs, vous avez en lien le site d’UNIA, le blog de son économiste ainsi que d’autres organisations syndicales affiliées.

    A ce que je sache, vous êtes toujours syndicaliste et les décisions prises par le plus grand syndicat de suisse devrait vous intéresser. Normalement.

    • M. Lampart n’est pas l’économiste d’Unia, mais celui de l’USS. Je constate que, comme à votre habitude, vous ne vous souciez guère d’exactitude et de précision dans vos propos. En outre, sachez que mon devoir (légal) de fidélité envers mon employeur me recommande de m’abstenir de commenter publiquement les actions des organisations qui en sont membre. Mais, encore une fois, je doute que ces quelques commentaires retiennent votre attention.

Répondre à Philippe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *