L’égalité? Encore?

flyerImgF-217x300.jpg

Lorsqu’on parle d’égalité des sexes, on nous rabâche souvent que «l’égalité femmes-hommes est atteinte», que «c’est entré dans les mœurs», que «pour les jeunes générations, ça va de soi», que «le féminisme, c’est ringard», que «les victimes d’inégalités, aujourd’hui, ce sont surtout les hommes (âge de la retraite plus tardif, service militaire, garde des enfants en cas de divorce etc.)», qu’«on a un article constitutionnel, une loi, le droit de vote et que ça suffit comme ça», qu’il y a «d’autres enjeux plus importants», etc., etc.
Voici quelques chiffres pour nous rappeler que le combat pour l’égalité est loin d’être terminé et à quel point la mobilisation pour le 14 juin (c’est demain) est nécessaire.
• Les femmes gagnent 19,8% de moins que les hommes (comparaison du salaire médian). 9,4%, soit près de la moitié de cet écart n’est pas explicable par des différences de formation ou d’expérience. C’est donc de la discrimination salariale pure et simple. Qui a en outre tendance à augmenter (+0,3% entre 2006 et 2008)
• Les femmes sont surreprésentées dans les emplois mal rémunérés et précaires. Elles sont notamment sous-représentées au sein de élus, des conseils d’administration des grandes entreprises, de leurs organes dirigeants, dans le monde académique…
• Les femmes sont surreprésentées dans les emplois à temps partiels. ¾ de travailleurs à moins de 90% sont des travailleuses. Cette discrimination a des effets à long terme sur la couverture par les assurances sociales: 77% des travailleurs dont le salaire se situe en-dessous du minimum pour cotiser au 2ème pilier sont des femmes.
• Les femmes font deux fois plus de tâches domestiques (non-rémunérées) que les hommes.
• Il manque 50’000 places d’accueil pour les enfants dans tout le pays. Et un congé-paternité ou parental sérieux ne semble pas être pour demain, du moins si l’on en croit les programmes de la majorité UDC-PLR.

Voici donc autant de bonnes raisons de participer à la mobilisation du 14 juin. Le programme des actions vaudoises est ici.

Une réflexion au sujet de « L’égalité? Encore? »

  1. « Il manque 50′000 places d’accueil pour les enfants dans tout le pays. Et un congé-paternité ou parental sérieux ne semble pas être pour demain, du moins si l’on en croit les programmes de la majorité UDC-PLR »

    Est-ce à l’Etat de s’occuper des enfants ou aux parents?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *