L’UDC et ses tricheurs

L’UDC prétend combattre la criminalité. Spécialement la criminalité étrangère. Elle prétend en outre défendre les « valeurs suisses ». Pourtant, ses élus n’agissent pas vraiment en fonction de ces principes. Un de ses élus les plus en vues vient en effet d’avouer avoir commis une action illégale, avec la complicité d’un étranger. Action illégale qui cause du tort à l’un des fleurons de l’industrie suisse, l’horlogerie.

La presse alémanique rapporte que le conseiller national UDC argovien Ulrich Giezendanner a acheté 15.-Fr. à l’étranger une fausse montre d’une grand marque helvétique (Rolex, selon l’édition alémanique de « 20 minutes », Breitling selon le « Bilck »). A un revendeur dépourvu de passeport suisse. Puis, il l’a importée illégalement dans notre pays. En effet, depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle législation, acheter et importer des contrefaçons est un délit, même pour un usage privé. Il faut dire que les contrefaçons sont un véritable fléau qui coûte chaque année des milliards de francs à l’industrie suisse. Et menace des centaines d’emplois.

Il y a deux morales à cette histoire. La première: Pour que l’UDC apprenne à respecter la loi, il faut un petit délai. M. Giezendanner, après avoir clamé que « tout ceci n’est pas bien sérieux », a fini par faire amende honorable et annonce qu’il détruira la fausse montre. Et la deuxième: Ce n’est pas la première fois que des élus UDC se font prendre la main dans le sac en train de tricher. Ils ont raison de voir des abus partout…

7 réflexions au sujet de « L’UDC et ses tricheurs »

  1. Cher Monsieur,

    De par mon travail, je vois pas mal de scandales et d’abus. Et pour être franc, la majorité d’entre eux ne viennent pas d’élus UDC, mais d’immigrants africains ou ex-yougoslaves. Entre la fausse déclaration de salaire pour toucher une rente, la déclaration d’invalidité bidon avec la complaisance d’un médecin de même origine, la création d’une entreprise fictive qui attribue des salaires plus que généreux puis licencie, afin de toucher de fortes indemnités, etc, y’a de quoi déprimer! Des exemples comme cela il y en a trop. Certes votre cas UDC très isolé vous permet de ricaner, mais contre les autres cas, bien plus graves et plus courants, je ne trouve rien sur votre site, ni dans vos interventions, ni dans celles de votre parti. Lorsqu’il s’agit d’étrangers, vous fermez lamentablement les yeux. Votre haine de l’UDC n’a d’égal que votre naïveté à l’égard des criminel et abuseurs étrangers. Nous y payons tous le prix. Merci M. Schwaab!

  2. Monsieur

    Que vous critiquez un UDC pour une montre, alors un socialiste ne pourrait pas acheter lui une montre à 200 fr. à la place de 3500 fr pour ce faire plaisir.
    La gauche je connais membre des jeunesses communiste et du syndicat des typographe pendant plus de 30 ans, je me demande ou vas la gauche, je ne suis pas raciste mais j’ai eu des preuves une polonaise dans la trentaine a eu son AI en moins de 6 mois et des suisses il leurs faut plus de 2 ans.
    Cher Monsieur je pense que pour vous la politique et le syndicalisme sont plus importantes qu’un métier dans l’industrie ou le commerce, car les garanties son plus grandes une belle retraite.

  3. Chère pleinelune, il n’est pas question de critiquer le prix des achats d’un UDC ou d’un socialiste. Il s’agit de respecter la loi.
    Si votre histoire est vraie, elle est navrante, et j’espère qu’elle sera sanctionnée. Comme tous les tricheurs, quelle que soit leur nationalité.
    Votre sous-entendu concernant mon engagement syndical et politique est en revanche totalement inacceptable. Votre appréciation est erronée et je suis persuadé, que n’était votre anonymat, vous ne l’exprimeriez pas.

  4. Je n’aime pas trop intervenir lorsque le topic mentionne « UDC » parce que tout message apparaît comme de la complaisance à leur égard, qui plus est quand il s’agit de mentionner le droit des étrangers …

    Cela étant, pour reprendre l’idée générale exprimée par Philippe, doit-on comprendre que vous avez renoncé à demander la régularisation des étrangers sans-papiers ou délinquants et que vous appelez aujourd’hui à une application ferme et résolue des art. 291 du Code pénal (« Celui qui aura contrevenu à une décision d’expulsion du territoire de la Confédération ou d’un canton prononcée par une autorité compétente sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire. ») et 75 LEtr (« Afin d’assurer l’exécution d’une procédure de renvoi, l’autorité cantonale compétente peut ordonner la détention pendant la préparation de la décision sur le séjour, pour une durée de six mois au plus, d’un étranger qui n’est pas titulaire d’une autorisation de courte durée, de séjour ou d’établissement, […]).

    Parce que chacun voit dans l’actualité des situations qui le concerne, vous voyez un fait important dans cette histoire d’importation illégale d’un bien contrefait (parce qu’elle vous permet de flinquer un de vos contradicteurs politiques), moi je ne peux tout simplement pas comprendre comment un tel article, à notre époque, peut encore exister :
    http://www.tdg.ch/geneve/actu/2008/10/24/petit-delinquant-casier-judiciaire-vrai-criminel

    A force, parce que c’est plus porteur, nous aurons une salle de spectacle et un gymnase 3 étoiles dans chaque village de moyenne importance, mais aucun centre de sûreté dans nos si chers cantons pourtant tellement bétonnés…

    Seriez-vous en conséquence prêt à vous engager sur ce thème ?, ne serait-ce déjà que pour la construction de lieux où les criminels mentionnés par la « Marche blanche » puissent être retenus à l’écart de nos enfants ?

  5. Cher tiouk,
    Oui, je suis pour une régularisation des sans-papiers, mais pas des criminels (d’ailleurs, à ma connaissance, personne ne demande la régularisation des sans-papiers criminels).
    Je suis certes pour une expulsion des auteurs de crimes graves, même si je pense que les articles que vous citez vont trop loin. Mettre quelqu’un en prison pour une durée aussi longue pour un délit aussi peu dangereux que ceux évoqués me paraît disproportionné, le principe de proportionnalité étant par ailleurs un des piliers de notre Etat de droit. Il est d’ailleurs absurde de remplir les prisons, où les places sont au demeurant rares, avec des personnes coupables de crimes aussi peu dangereux… Mais bon, la loi, c’est la loi, et je suis un partisan de l’application de la loi. Lorsqu’elle a été votée, il faut l’appliquer, malgré ses défauts.

    Et puisque nous parlons de l’UDC, sachez que ce parti refuse les augmentations de postes pour la police et la justice. Et les coupes dans les budgets publics et autres cadeaux fiscaux qu’elle exige à longueur de journée finissent pas avoir des conséquences sur les budgets alloués à la sécurité publique. C’est bien joli de prôner la loi et l’ordre, encore faut-il assumer ensuite. Ce que ne fait pas le parti de M. Blocher.

  6. Entièrement d’accord avec le dernier paragraphe. Il n’y a qu’à voir les associations à votre parti qui ont conduit à la suppression de la moitié du budget militaire … et je n’ose imaginer celui de la justice ;o)

    Sinon, « personne ne demande la régularisation des sans-papiers criminels » (sic)

    Là, vous jouez sur les mots. Expliquez-nous ce que vous entendez par « criminel » et je rechercherai sur google si tel est vraiment le cas ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *