Musée cantonal des Beaux-Arts à Bellerive: allons de l’avant!

La majorité de la commission vient de recommander au grand conseil d’accepter un crédit d’étude de 340’000.—Fr. pour affiner le projet de nouveau musée cantonal des Beaux-Arts à Bellerive (Lausanne). C’est le moment ou jamais de donner le coup d’envoi à ce musée, que notre canton mérite. Et dont il a besoin.

Le bon moment
Le canton a retrouvé une partie de sa santé financière. Les bénéfices sont de retour et la dette a pu être réduite. C’est donc le moment de procéder aux investissements auxquels on a dû renoncer en période de vaches maigres. Un tel musée fait à mon avis partie des investissements profitables, tant au niveau des retombées touristiques et économiques qu’au niveau de la démocratisation de la culture. Mais cet investissement ne doit bien entendu pas être le seul.
Les musées vaudois regorgent de richesses, mais ne peuvent toutes les exposer, et sont parfois si vétustes qu’ils ne peuvent les garder en bon état, ni recevoir d’œuvre en prêt d’autres musées. Il est temps d’en faire profiter la population et de mieux conserver ce patrimoine exceptionnel.
En outre, de nombreux collectionneurs privés envisagent de donner au canton un nombre impressionnant d’œuvres d’artistes de renom, à condition qu’elles puissent être exposées dans de bonnes conditions. Si des décisions politiques ne sont pas prises en ce sens d’ici à la fin de cette année, certaines de ces collections quitteront le canton.

Le bon endroit

La décision d’installer le nouveau musée cantonal des Beaux-Arts à Bellerive a déjà été prise en 2005, après des études fouillées. Le grand conseil ne reviendra pas dessus. Mais il faut relever que cette décision était la bonne : l’endroit a une vue magnifique (que les musées du Monde entier nous envieront) et n’est actuellement qu’un terrain vague, qui doit être valorisé. C’est un quartier vivant, dédié aux loisirs (piscine, cirques, luna-park) et à la formation (gymnase, HEP, IMD), mais aussi à l’industrie (CGN, sagrave). La desserte en transports publics ainsi que les chemins piétons doivent être certes améliorés, mais, c’est une des décisions de la commission, cela devra être fait sérieusement avant le crédit d’ouvrage.

Le bon musée
Un nouveau musée des Beaux-Arts ne doit pas avoir pour bute de flatter l’égo de ses concepteurs ou de permettre aux élus de «laisser une trace dans l’histoire». Il doit au contraire permettre de faire découvrir les œuvres que possède le canton au plus grand nombre, notamment aux jeunes. Le canton doit se doter de telles infrastructures. Mais il devra aussi repenser sa politique des musées, notamment préciser ses intentions concernant le Palais de Rumine, mais aussi des autres musées, p. ex. les collections archéologiques que l’on pourrait exposer à Avenches. Le crédit d’étude et la création du nouveau musée des Beaux-Arts seront l’occasion à ne pas manquer pour mener ces réflexions à bien.

Pour en savoir plus: l’exposé des motifs et projet de décret et le rapport de majorité de la commission.

Une réflexion au sujet de « Musée cantonal des Beaux-Arts à Bellerive: allons de l’avant! »

  1. Ping : www.romanding.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *