Journée de la formation professionnelle: Doris se la coule douce

Aujourd’hui, c’est la « journée de la formation professionnelle ». Ce matin, la Confédération, les cantons, les partis et les partenaires sociaux étaient invités à la « conférence sur les places d’apprentissage » par Mme Leuthard. Ce grand raout (3ème du nom) n’a accouché, malgré la pénurie persistante des places d’apprentissage, que de deux mesurettes: un ligne téléphonique de soutien aux entreprises formatrices (bonne idée, mais que la plupart des cantons ont déjà eu avant, dans le canton de Vaud, c’est sur: http://www.orientation.vd.ch/ ) et le « case management+ ». Qui succède au « case management » tout court de l’an passé. Pour l’an prochain, on attend avec impatience le « case management super+ » et le « case managmenent multivitaminé » pour l’année d’après. Tout ça, c’est fort utile (de nombreux jeunes ont véritablement besoin d’un soutien individualisé), c’est bien joli, mais ça ne crée pas la moindre place de formation. Les participant-e-s de cette journée ne sont pas entrés en matière sur les propositions de l’USS de créer 5000 places de formation en écoles des métiers et exigeant de la CDIP de retirer son préavis négatif sur les fonds cantonaux pour la formation professionnelle (qui pourtant fonctionnent à merveille dans tous les cantons qui les ont instaurés). Conclusion: il y a fort à craindre que Mme Leuthard ait fini par se laisser gagner la molesse son prédécesseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *