La valse des vœux

L’heure des vœux a sonné. A toutes les lectrices et tous les lecteurs de ce blog (car il y en a, c’est en tout cas ce que me certifie google™ analytics™…), ainsi qu’aux autres (en matière de vœux, ne soyons pas radins), je souhaite

une bonne et heureuse année 2007!

Pour que cette année soit vraiment bonne et heureuse, plaçons-là sous le signe de l’égalité des chances:
– Face à la santé (Oui à la caisse unique et sociale!)
– Face à la formation, la formation continue et l’emploi (Renforçons les bourses d’étude et d’apprentissage, supprimons les barrières financières à la formation!)
– Face à la retraite anticipée (Oui à l’initiative syndicale «l’AVS à 62 ans»!)
– Face à la fiscalité (Signez l’initiative du PS pour des impôts équitables!)
– Et face aux nouvelles technologies (l’internet est un service public dont l’accès ne doit dépendre ni de l’âge, ni du lieu de domicile, ni du revenu, ni du niveau de formation!).

Et…bon glissement, comme disent les Suisses-allemands!

Jean Christophe Schwaab

8 réflexions au sujet de « La valse des vœux »

  1. Le socialisme démocratique – dont je me réclame et dont se réclame le PS- n’a jamais été « testé » intégralement nulle part. Certains pays l’ont plus testé que d’autres, avec succès, notamment en Scandinavie. Et, en Suisse, certaines créations dues aux socialistes, par exemple l’AVS, sont des succès elles aussi!

  2. Je vous signale que le système suédois socialiste a fait faillite au début des années 90. Ils ont dû pour continuer de garantir un système social de faire de multiples réformes libérales, comme la suppression du statut de la fonction publique, la suppression de la moitié des fonctionnaires, diminuer les dépenses publiques, idem pour la Norvège, le Danemark et la Finlande qui depuis bien longtemps font toutes les réformes nécessaires pour augmenter leur croissance, baisser le chômage, en fait renoncer au socialisme.

    D.J

  3. Vous caricaturez: Depuis quand les réformes libérales sont elles synonymes de baisse du chômage ou augmentation de la croissance?
    Bien des aspects du modèle nordique d’inspiration socialiste, par exemple une protection sociale forte, l’égalité femmes-hommes ou de nombreux investissements dans la formation persistent et sont toujours un succès.

  4. Cher monsieur,

    Renseignez-vous, ces 15 dernières années, les gouvernements de gauche dans les pays nordiques ont été obligés de faire des réformes libérales, y compris l’âge de la retraite à 67 ans, pour pouvoir assurer dans l’ avenir le financement des assurances sociales, tout ce que préconise M. Couchepin, a été appliqué dans les pays du Nord, avec à la clé une croissance soutenue, une baisse du chômage. Malgré tout, ça n’est pas forcément suffisant, l’économie suédoise s’essouffle à nouveau, dû à un poids excessif de charges et d’inpôts.

    Les réformes libérales en Allemagne commencent à porter leur fruit en boustant la baisse du chômage et la croissance.

    L’Angleterre, l’Irlande, la Suisse qui sont très libérales ont une croissance soutenue et un chômage faible et l’omni présence de l’Etat en France, en Italie, en Allemagne il y a 10 ans en arrière ont vu leur croissance nulle et une augmentation du chômage.

    Cordialement.

    D.J

  5. Bonsoir DJ

    Il est erroné d’assimiler un gouvernement qui se dit  » de gauche » à une politique socialiste. Ainsi, le gouvernement social-démocrate allemand a mené des réformes libérales, voire ultralibérales, qui ont poussé des milliers de gens dans la rue et bien plus dans la pauvreté, précipitant la défaite du SPD aux élections…

    En outre, il est également faux de prétendre que politique libérale = croissance et emploi. La Suisse, un des pays les plus libéraux d’Europe, a eu une des croissances les plus faibles d’Europe ces dernières années. L’Angleterre a vu certes son chômage baisser, mais au prix d’une augmentation énorme de la précarité du travail, des travailleurs pauvres et de la précarité en général. Elle doit surtout la bonne santé de son économie à l’habile politique monétaire de son ministre des finances, bien plus socialiste que Tony Blair le social-libéral. Quant à l’Irlande, sa croissance ne se répercute pas sur le pouvoir d’achat: le coût de la vie de Dublin est similaire à celui de Zürich, pour des salaire deux à trois fois inférieurs. Ce que l’Irlande a fait de bien, c’est miser sur la formation et la main d’oeuvre de pointe, il faut le relever.

  6. Je voulais juste mettre un commentaire: Bonne année JC!

    P

    PS: Sinon, il faut bien le dire. C’est toujours après* des réformes de droite et des guerres que les économies vont bien: C’est à dire, quand les gens sont prêts à y mettre un peu du leur… Lis donc une fois un bouquin d’économie qui ne parle pas que de Marx & Co 🙂

    * Et voilà probablement le point le plus important: après = 5-20 ans après! Pas le jour d’après. Tu peux donner une subvention et les gens sont content demain. Quand tu fais un effort de fond, cela ne porte ses fruits que plus tard… A méditer!

  7. Bonne année à toi aussi! Je vais volontiers me mettre à un bouqin d’un économiste pas de gauche. En ce moment, je fais les bases avec Mankiw (mais bon c’est l’école de Harvard, ils sont trop méchants ceux-là) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *